Cinéthérapie : être “soi”, et non plus une image…

Cinéthérapie : être “soi”, et non plus une image…

09/08/2020 1 Par Cinémathérapie


Vivre le cinéma comme si on y était !

Salut, je m’appelle Jean-Marc, je vais vous parler des films qui ont eu un gros impact sur ma vie

Moi je suis vraiment quelqu’un qui vit les films à fond, mais vraiment (rires) !
Je ris énormément, je pleure beaucoup aussi, et souvent au cinéma, c’est moi qu’on entend le plus ! Ça fait beaucoup rire ma famille et mes amis !

Mais voilà, je suis quelqu’un qui “vit” le film : je vis le moment présent, je me mets souvent à la place de l’acteur je pense…
Ce qui fait que, je suis ce qu’il est en train de vivre comme si j’y étais !


Enfance et soif de justice…


Un des films qui m’a beaucoup parlé, quand j’étais enfant pour commencer par là, c’est Robin des Bois” de Disney.
Ce film, je pouvais le regarder en boucle sans m’arrêter !
Et ça rendait mes frères et soeurs complètement fous !

Mais parce qu’à chaque fois que je regardais ce film, je vivais à fond, je vivais le moment, et ça me touchait vraiment
Parce que ça parle de justice, ça parle d’être là pour aider les gens… et à travers des actes héroïques
C’est quelque chose qui me parlait énormément quand j’étais enfant !

Dans la forêt de Nottingham, une seule devise : “Voler aux riches pour donner aux pauvres !


Donc, je pouvais regarder ça en boucle et dès que je finissais : je sortais dehors !
J’allais fabriquer un arc, avec du bois et des ficelles, des flèches et voilà, je me prenais pour Robin des bois !
Je revivais les aventures que je pouvais voir dans le film !

L’adolescence : un sport de combat !

Quand j’étais adolescent, c’est” Rocky” qui m’a beaucoup parlé.
Et que j’ai regardé plusieurs fois aussi, parce que déjà : j’aimais le monde du combat, c’est quelque chose qui me parle… De voir quelqu’un qui persévère et qui se donne à fond, c’est quelque chose qui me parle énormément aussi…


Donc après avoir regardé les différents “Rocky, bien sûr, je me suis mis à la boxe ! (rires) J’ai arrêté parce que je voulais pas casser mon nez, et je voulais rester beau gosse ! (rires)

En tout cas, ça c’est vraiment quelque chose qui m’a parlé pendant mon adolescence : de persévérer et de croire en soi…

Age adulte : une quête de soi…

Et le dernier film qui m’a beaucoup parlé en tant qu’adulte aujourd’hui, c’est « The Greatest Showman ».

Déjà parce que c’est un film qui utilise la musique, et la musique c’est quelque chose qui me parle aussi beaucoup !
Donc quand on conjugue les deux : film et musique, forcément, il y a des chances que j’aime ! (rires)

Du cinéma plein la vue !


Il n’y a pas beaucoup de film que je peux regarder encore et encore
J’aime pas en général, contrairement à quand j’étais enfant : parce que je me rappelle vraiment des histoires, donc les revoir encore ça me saoule !

Mais ce film-là, vraiment je pourrais le revisionner en boucle !
Je l’ai regardé d’ailleurs plusieurs fois déjà, et je pourrais le reregarder encore parce qu’il me fait vibrer en fait…

Vibrer par sa musique et vibrer et par le message qu’il porte : le fait de croire en soi, de croire en ses rêves et de croire en les autres…
Et de choisir de rester soi-même !

Dans “The Greatest Showman“, le héros change parce qu’il vit le succès, mais après, il se rend compte de son erreur et il revient à ce qu’il était au départ… À ses rêves de départ.

Apprendre à ne plus jouer la comédie…


Parce que des fois, la vie, ça nous prend et…
Vraiment, c’est quelque chose qui m’intéresse beaucoup en ce moment : le fait d’être moi-même réellement, d’être vraiment qui je suis…

Pas une fausse image, quelque chose que je voudrais que les autres pensent que je suis, et leur montrer quelque chose de faux de moi

Mais réellement être moi !

Je trouve que c’est quelque chose qui est très prôné dans ce film !
En plus du fait de croire en soi, en ses rêves et en les autres…

Vraiment c’est quelque chose qui me parle de ouf en ce moment ! (rires)

Un seul rêve : être soi-même !

Et pour vous prouver que les films ça me monte complètement à la tête : sur la chanson “A million dreams (“Un million de rêves”), B.O. de ce film, j’ai même écrit un rap (rires) ! (Parce que j’aime beaucoup le rap…)

Couplet de cette chanson, que Jean-Marc a d’ailleurs choisi de reprendre tel quel dans son rap :

‘Cause every night I lie in bed (Car chaque nuit, allongé sur mon lit)
The brightest colors fill my head (Les couleurs les plus vives emplissent ma tête)
A million dreams are keeping me awake (Un million de rêves me tiennent éveillé)
I think of what the world could be (Je songe à ce que le Monde pourrait être)
A vision of the one I see (Une vision de celui que je vois)
A million dreams is all it’s gonna take (Un million de rêves, c’est tout ce qu’il faut )
A million dreams for the world we’re gonna make
” (Un million de rêves pour le monde que nous allons créer)

Donc, si comme moi, vous vous interrogez sur qui vous êtes vraiment, que vous avez envie de vivre pour qui vous êtes : pourquoi ne pas vous faire aider par le cinéma ?!

Pourquoi ne pas faire une ciné thérapie ?!

😉

POUR PASSER A L’ACTION :

Robin des bois” : Essayez le tir à l’arc ?! (progrès en capacités d’attention et de relaxation assurés !).
– A quoi vous fait penser l’expression : “voler aux riches pour donner aux pauvres” ?
– Quelle est votre relation à la notion “d’engagement”, de “militantisme” ? Que serait une “noble cause” selon vous ?

Rocky” : Trouvez un “combat” à mener dans votre propre vie et… menez-le, jusqu’au bout! 🙂
Arrêtez de fumer, mettez un terme à cette relation, affrontez cette peur, changez de métier, déménagez…

The Greatest Showman” : Demandez-vous :
=> Quels étaient vos rêves enfant ?
=> Qu’est-ce que signifie pour vous : “être soi-même” ?
=> Qu’avez-vous peut-être perdu de “vous” en chemin ?
=> Qui vous connaît vraiment ?
=> A/de quoi rêvez-vous ?

Si vous avez aimé cet article, sentez-vous libre de le partager ! :)
  • 7
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    7
    Partages
  •  
    7
    Partages
  • 7
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •