Cinémathérapie : il y en aura pour tout le monde, parole d’expert-e-s ! EPISODE 4

Cinémathérapie : il y en aura pour tout le monde, parole d’expert-e-s ! EPISODE 4

14/01/2021 2 Par Cinémathérapie

livre Cinémathérapie Quand les films font du bien Nathalie Faucheux


« Cinémathérapie, quand les films me font du bien » Nathalie Faucheux

Entretien de Nathalie Faucheux, auteure de “Quand les films font du bien“,
par Julia Fauconnier



12 pathologies en films et 14 films qui font du bien


(cliquez ici pour accéder à la chaîne youtube PsyLab : psychiatrie et cinéma)

Pouvez-vous nous présenter votre livre ?

Mon livre se présente en deux parties, je l’ai voulu ainsi.

Dans une première partie, j’ai recensé une douzaine de pathologies mentales que j’illustre avec des exemples de films ; qui évoquent ces troubles au lecteur.

Dans une deuxième partie, c’est une partie plus personnelle, où je propose une liste non exhaustive de films, qui à mon sens, font du bien.
Et j’explique pourquoi et comment les regarder.

(cliquez ici pour retrouver un article sur bonnes résolutions et écrans)


Cinémathérapie : films “médicaments” !


D’où est venue l’idée de « cinémathérapie » ?

Aussi loin que je puisse me rappeler, j’ai toujours envisagé le cinéma comme une seconde vie

Et depuis mon premier film en salle, c’était “Mary Poppins, son message résonne en moi…

C’était “juste un morceau de sucre qui aide la médecine à couler” !

Et en fait, il s’agit ça : il s’agit d’utiliser les films comme des médicaments, un peu comme un petit traitement contre ce qui fait souffrir !

“Mary Poppins” : le fameux morceau de sucre !


“Rosemary’s Baby” : film sur la paranoïa ou film d’horreur ?

 Pourriez-vous nous donner un exemple de film illustrant une pathologie mentale ?

Pour la paranoïa, je pense que « Rosemary’s Baby » de Roman Polanski est un bon exemple.

C’est une plongée progressive dans la paranoïa d’une femme qui est enceinte et qui se mut peu en paranoïa envers le monde extérieur.

C’est une paranoïa qui balance entre le complot et le trouble psychologique et Roman Polanski nous siège un peu, nous spectateur…
Parce qu’on ne sait jamais vraiment si on est dans un film d’horreur, ou face au portrait d’une femme atteinte psychologiquement de paranoïa.

Bande annonce de Rosemary’s Baby


Cinémathérapie : des films pour comprendre des pathologies mentales

 Pourquoi est-ce important que ces films aident à comprendre ces troubles ?

Je pense que les films peuvent être un support pour l’entourage, pour comprendre certaines pathologies mentales… 

Cinema et troubles psychiatriques



Cela peut-être un moyen d’expliquer la maladie. Ensuite, tout comme la santé physique, on a tous une santé mentale.
Et, tout comme la maladie physique, on peut tous être atteint un jour par une maladie mentale que ce soit nous-même ou un proche.

Je pense que le cinéma est un bon support pour comprendre ces pathologies…



Rendre un film “thérapeutique” : être “acteur-rice” devant l’écran !

Comment les films peuvent-ils faire du bien ?

Il s’agit de regarder les films avec ces questions en tête :
– « Qu’est-ce que ce film peut m’apporter à moi personnellement ?”
– “Quels bénéfices je peux en tirer ? ».

Parce que je pense que, même dans le film le plus raté, il y a un message qui peut nous aider à avancer !


Feel good movie” et films inspirant

Un exemple de film qui fait du bien ?

Je pense au film, qui n’est pas du tout un « feel good movie », c’est le documentaire sur « Amy Winehouse » d’Azif Kapadia.

Je pense que c’est un bon exemple car c’est un portrait de cette artiste complète, qui recycle la négativité en créativité.

Et c’est terriblement inspirant et motivant pour le spectateur de la voir évoluer comme ça, malgré sa destinée tragique

(cliquez ici pour une liste de 100 films “feel good movie” !)


Films “remontants”

Et un film en cas de coup de blues ?

Je pense que « Le grand bain » de Gilles Lellouche sur la compassion, la solidarité d’un groupe, peut faire du bien.

Bande annonce Le grand Bain


Et le côté comédie, pas forcément trop populaire non plus, mais intelligente et qui montre la force du groupe.

“Le grand bain” : rencontre avec les acteurs


Merci !

Si vous avez aimé cet article, sentez-vous libre de le partager ! :)
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •