Cinéma thérapie et développement personnel …

Cinéma thérapie et développement personnel …

11/07/2020 0 Par Cinémathérapie

Interview 3 Dorothée : de Zorro à Fast and Furious !



Bonjour et bienvenue pour cette 3éme interview sur Ciné, ma thérapie ! Merci d’avoir accepté de relever ce lancement de ce blog !

– Bonjour et merci à toi pour ton invitation à participer activement à ce défi enthousiasmant !

Et bien écoute, avec plaisir ! Et j’espère oui que ce projet génère quelque enthousiasme, car c’est aussi l’idée !

Je te laisse te présenter en quelques mots pour notre lectorat si tu veux bien ?

– Je m’appelle Dorothée et mes proches m’appellent Dora… J’ai eu 55 ans il y a quelques jours avec l’impression d’avoir l’énergie de mes 25 ans, avec de la maturité et de l’expérience en plus ! C’est top !

Je vis en France, en Normandie, près du Havre. Je suis musicienne, pianiste, concertiste et pédagogue.

En parallèle de mes cours dans un Conservatoire local, je viens de créer mon entreprise pour donner des cours collectifs pour adultes (en présentiel) avec une méthode que j’ai moi-même crée – la Métho-Dora – qui regroupe beaucoup des éléments pédagogiques que j’ai pu expérimenter depuis plus de 35 ans de métier.

Depuis 3 ans, j’ai aussi développé des Cours de Piano à Distance (envoi de vidéos réalisées par les élèves).
C’est un procédé qui a été très utile durant le confinement pour continuer à faire de la musique, prendre des cours, faire de vrais progrès sans la présence « réelle » d’un enseignant, mais avec des conseils ciblés, utiles, précis et efficaces.


Ok, chouette parcours, félicitations à toi ! J’aime beaucoup le piano, alors, si un jour je me lance, je ne manquerais pas d’explorer ta méthode !

En parlant de ça, concernant ce qu’on pourrait appeler la « méthode cinéthérapeutique » : tu en avais déjà entendu parler de ce concept ? Qu’est-ce que ça t’évoque sinon ?

– Alors, non je n’ai jamais entendu parler de cette idée, mais je trouve le concept prometteur !

” Dans mon esprit, cela représente le fait d’être portée, d’être enthousiasmée, d’être inspirée par un film…”



De manière à ce que, après l’avoir vu, j’ai envie de changer quelque chose, et de pouvoir le faire dans ma vie… Et pour que ma vie change quelque chose dans celle des autres !


C’est intéressant cette dimension aussi d’impact dans la vie des autres… Une dimension du changement autant personnelle que relationnelle

Dans un sens, ça rejoint d’ailleurs l’expérience cinématographique en salle : on est à la fois seul-e, à la fois entouré-e d’autres spectateur-rice-s…


Bref, et comme ça en tout cas, que penses-tu de l’idée d’utiliser le film comme un support thérapeutique ? Ou comme vecteur de développement personnel ?

– Oui, pour moi , tout développement personnel est thérapeutique. Je suis aussi musicothérapeute et j’ai pratiqué durant 10 ans en cabinet…

Tout ce qui va contribuer à me rendre plus forte, plus déterminée, plus enthousiaste, plus inspirée, plus énergique, plus aimante, plus attentive à ce qu’il se passe en moi ou à ce qu’il se passe chez les autres ou autour de moi (liste non exhaustive), va être un support d’élévation pour moi et ainsi, une ouverture vers un enrichissement de mes relations avec les autres.

” Certains films ont, de ce point de vue, des vertus précieuses et bénéfiques.”

Beau programme dis donc ! Et tu t’en doutes, je ne peux que te rejoindre sur le fait de trouver à certains films des vertus bénéfiques !

Pourrais-tu nous en dire un peu plus ? Nous partager brièvement ton rapport au cinéma ?


Par exemple, te rappelles-tu du tout premier film que tu as vu ?!
Quel est celui ou ceux, qui t’a ou t’ont le plus marquée ? Saurais-tu nous dire pourquoi ?

J’aime aller au cinéma, avec l’ambiance, le public, les rencontres amicales éventuelles. J’aime aussi beaucoup regarder des films sur écran (je n’ai jamais eu la TV), confortablement installée chez moi.

Je ne me souviens pas du premier film que j’ai vu, ni de la première fois où je suis allée au cinéma…

Mais j’ai des souvenirs précis dans un des grands cinémas de l’Avenue de Champs Elysées, à Paris, ou dans les salles de cinéma où nous allions lorsque nous étions en vacances en Normandie.

” J’ai toujours adoré aller au cinéma ! “

Mais lorsque j’étais enfant, j’allais regarder la TV chez mon ami voisin et mes films préférés étaient :
Les mystères de l’Ouest” et “Zorro” (la série télévisée de 1957) ! Un justicier, un cheval noir, un masque, et des bagarres dont on connaissait parfaitement l’issue, c’était top !

Ah là là, Zorro, en effet ! Une anthologie ! Peu de suspense, mais ça marchait quand même d’épisodes en épisodes !
Ca date mais.. J’aime beaucoup le noir et blanc!
Je trouve qu’il y a vraiment des pépites dans le cinéma muet par exemple..
Les “Charlot” sont de vrais chef-d’œuvres ! (cliquez ici pour découvrir un film sur la vie de Chaplin)

En parlant chef-d’œuvre, pourrais-tu nous citer quelques-uns de tes films préférés, nous expliquer en quoi ils ont pu être inspirants, bouleversants, moteurs de changements pour toi ?

« Un monde meilleur » de Mimi LEDER :
L’ivresse que m’a donnée ce film, m’est venue par la simplicité avec laquelle il est possible de « faire la différence », d’enrichir sa vie en contribuant à rendre celle des autres plus riche aussi.



Premier Contact” ( “Arrival” en VO) de Denis VILLENEUVE :

L’obstination farouche de cette femme à vouloir à tout prix entrer en contact avec ces êtres venus d’ailleurs, si différents d’elle, est quelque chose qui me bouleverse.

La volonté de communication, le désir profond de comprendre l’autre, de vouloir établir un lien, de chercher sans relâche le dénominateur commun, aussi minime soit-il, est quelque chose qui me touche au plus profond de moi et de mon cœur

” La connexion est une quête qui m’est infiniment précieuse.”



Dans cet esprit,
La forme de l’eau ” de Guillermo del TORO
m’a beaucoup touchée,
aussi pour les mêmes raisons.

"Fast and furious 5" le meilleur de la saga

« Fast and Furious » (presque tous) :

Je suis touchée par cette détermination des héros à organiser leur vie, leurs réactions, leurs actions en fonction des valeurs de fraternité, de famille élargie, de l’amour des proches, de l’engagement des uns pour les autres.

Le côté « Trois mousquetaires » de « Un pour tous ! Tous pour un ! » fait partie de mes credo.



Captain Fantastic” de Matt ROSS m’a accompagnée pendant plusieurs semaines après l’avoir vu.

Le fait de vouloir élever des enfants dans des conditions plus « naturelles » que celles de la ville, des écrans, de la nourriture industrielle et de toutes ces sortes de choses m’enthousiasme beaucoup.

Le charisme de Viggo MORTENSEN y est aussi pour quelque chose, c’est certain !

A propos de Viggo MORTENSEN, j’ai été retournée par « Green Book » et sa manière d’envisager le racisme et de le mettre en scène envers les personnes de couleur blanche.
Cela m’a fait un bien fou de sentir mon besoin de justice si bien nourri !



Ha oui, en effet, tu es cinéphile pas de doute ! Et de façon clairement éclectique, c’est intéressant ! Je les ai tous vus et appréciés en effet !
Sauf… Fast and Furious ?!!

Je dois avouer que pour le coup, je devrais passer quelques a priori
Mais c’est là aussi justement tout l’intérêt de la démarche :
(dé)montrer que les films peuvent nous permettre d’aller au delà de certaines de nos représentations et préjugés…

Il s’agit souvent de se laisser surprendre ! Alors pourquoi pas ?! Je tenterai l’aventure et pourrai d’ailleurs en partager ici prochainement le retour d’expérience !


Les films que tu as cité ne sont pas si vieux au final mais, pourrais-tu nous parler également du dernier film que tu as vu? C’était à quelle occasion etc. ?


Je traverse une période de deuill’envie de regarder des films est en berne…

affiche documentaire dans le cerveau de bill gates

Mais malgré tout, dans ce moment de vie particulier, un film documentaire a aiguisé ma curiosité et m’a donné envie d’être devant un écran :

« Dans le cerveau de Bill GATES » de Davis GUGGENHEIM.

J’ai aimé entrer en contact et être inspirée par la vie d’un homme aussi déterminé, au caractère si particulier, au destin si spécial.



Oui en effet un destin singulier ! J’aime aussi beaucoup les documentaires, alors là encore j’irai jeter un œil !

Et en parlant de documentaire, sur la thématique du deuil justement, il y en a un qui a eu récemment pas mal de succès : « Et je choisis de vivre » Il traite avec beaucoup de délicatesse la question de la perte d’un enfant

affiche documentaire Et je choisis de vivre


Sinon, de ton côté, étant donné que tu sembles avoir une culture ciné assez large, sur quels thèmes aimerais-tu lire des articles sur ce blog?

Sur les films inspirants qui existent déjà, ceux qui sortent actuellement, ou qui se préparent à arriver en salle !

” Les films «non-inspirants» ont perdu beaucoup de leur intérêt pour moi…”


Qu’appelles-tu films « non inspirants » ?

Un film non-inspirant ? C’est une œuvre qui, après que je l’ai regardée, ne me donne pas la sensation de m’élever, de me faire voir les choses en grand.

Ce sont des films qui vont activer en moi des émotions comme la peur, la tristesse, la colère, le désespoir, le dégoût

Alors que je cherche plutôt à générer en moi toutes ces émotions qui m’amènent à une vision de la vie plus vaste, plus ouverte sur le fait que « tout est possible, tout le temps » ; ce à quoi je crois profondément, car je l’expérimente régulièrement.

Pour simplifier : un film qui m’apporte de la gratitude m’inspire.

Les films qui ne m’apportent pas de l’amour, de la tendresse, de la douceur, de l’espoir, de la joie ne m’inspirent pas.

OK, merci pour ces précisions ! Bon, et bien on arrive déjà à la fin de l’interview… Souhaites-tu rajouter quelque chose ?

Ma liste du jour est succincte, car beaucoup d’autres films pourraient entrer dans la liste des films qui m’inspirent. Ce sont des œuvres qui m’ont portée à devenir de plus en plus la personne que j’ai envie de devenir.

Mais je vais être vraiment heureuse de trouver sur ce blog des informations, des ouvertures pour connaître les prochains films qui vont m’inspirer et continuer à me faire grandir.

Donc, merci à toi pour cette idée de Ciné-Ma thérapie ! Idée « modeste et géniale », comme l’émission « Là bas si j’y suis » sur France Inter qui était décrite comme telle ! (cliquez ici pour lire l’interview de Daniel MERMET sur Télérama)


Et bien merci pour tes encouragements et merci de nourrir notre culture “ciné positif” ! D’autant que ta liste n’est pas si succincte que ça !

Merci encore de ta participation !


Au plaisir et… je rappelle notre devise “Soyons spect’ACTEURS de nos vies” !

– Oui, belle devise !

Cela me fait penser à cette phrase que j’aime : La distance entre mes rêves et la réalité s’appelle l’action !
Et gardons en tête ce mot que le cinéma utilise pour commencer le tournage d’une scène : ACTION !


POUR PASSER A L’ACTION :

Un monde meilleur : Offrez un compliment sincère, un café, prenez quelqu’un en stop, mettez à la poubelle un déchet laissé par terre, souriez …
Ou mieux : tentez l’expérience comme Trévor (héros du film)!

Premier contact, La forme de l’eau, Green book : Lancez vous le défi de trouver quelque chose de beau, de sympathique chez la personne qui vous exaspère en ce moment!

Fast and furious : Demandez-vous pourquoi vous êtes toujours préssés au volant?! Prenez la ferme intention de rouler plus prudemment?! 😉

Captain Fantastic : Prenez une résolution sportive, même minime! (cliquer pour découvrir le concept 7mn workout, l’étude scientifique anglophone et la vidéo d’Olivier Roland à ce sujet)

Dans le cerveau de Bill Gates : Lisez ou regardez une biographie d’une personnalité inspirante selon vous. Puis, essayez de retenir une des valeurs qu’elle incarne, et cherchez comment vous pourriez vous aussi la transmettre…



Si vous avez aimé cet article, sentez-vous libre de le partager ! :)
  • 12
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    12
    Partages
  •  
    12
    Partages
  • 12
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •