Apprendre l’anglais devant l’écran ?!

Apprendre l’anglais devant l’écran ?!

11/03/2021 2 Par Cinémathérapie


Formation à la cinéthérapie américaine

Chose promise, chose due : voici donc un article sur l’apprentissage d’une langue étrangère par le cinéma !

Comme évoqué dans un précédent article, j’ai pour objectif de progresser en anglais.
Et ce, notamment pour pouvoir aussi vous apporter plus de valeur sur ce blog…


Parce que figurez-vous que je me forme officiellement à la cinémathérapie, mais auprès de Birgit Wolz, Ph.D américaine : les cours sont donc… en anglais !

Si en francophonie, la cinémathérapie reste une forme d’arthérapie encore méconnue du grand public et de nombre de professionnel-le-s, outre mer, elle gagne en notoriété…


Chaîne Youtube « Cinema Therapy »

J’en veux pour preuve, le succès de cette chaine youtube « Cinema therapy », que je vous recommande d’ailleurs si vous comprenez l’anglais… D’autant que les vidéos sont sous-titrées en anglais (des vrais sous-titres, non générés automatiquement par youtube donc)

C’est une chaîne qui a été créée fin 2019 par deux américains cinéphiles : Jonathan Decker, thérapeute agréé, et Alan Seawright, réalisateur.

Ils y publient régulièrement des vidéos d’une vingtaine de minutes où ils analysent en direct, des extraits de films grand public et à succès (des blockbusters tels que Harry Potter, Star Wars, et nombre de films d’animation).

L’objectif étant de mettre en lumière tout ce que le cinéma peut nous apprendre sur les relations affectives, les dynamiques familiales, la gestion émotionnelle, etc.

Je trouve intéressant d’avoir accès à ces deux lectures qui s’avèrent complémentaires : une analyse scénaristique et technique d’une part, et une approche thérapeutique et psychologique.

D’autant qu’ils le font avec des explications simples, une touche d’humour, et un petit côté « talk show« …
On voit ces deux animateurs par exemple très émus face caméra. Alors qu’ils commentent un extrait du dessin animé Vice Versa, ils évoquent des souvenirs personnels douloureux

Vice Versa (Inside Out en anglais) : séquence émotion avec Jonathan et Alan !


Cours d’anglais sur Youtube

Si la chaîne Cinema Therapy, traite comme son nom l’indique de cinéthérapie, d’autres chaînes Youtube proposent un autre usage du média audiovisuel

Learn English with TV Series par exemple, vous propose de suivre des cours d’anglais originaux car basés sur des extraits de films ou séries !

Or, le support audiovisuel est un réel atout dans l’apprentissage d’une langue étrangère.

En effet, même si l’on parle de différentes mémoires, mémoire auditive, visuelle, kinesthésique etc. En réalité, 40 % de notre mémoire est reliée à la sphère visuelle. Aussi, le fait de solliciter votre vue, augmente votre capacité de mémorisation.

Que vous soyez fans de Harry Potter, de Game of Thrones, ou de Friends, vous trouverez, au fil de ces courtes vidéos Youtube, de quoi progresser en expression et compréhension orales.
Et ce, tout en passant un agréable moment… Que demande le Peuple ?!

Le concept de Learn English with TV Series étant de partir d’un épisode de série ou d’un extrait d’un film pour en décortiquer le vocabulaire, les expressions idiomatiques, la grammaire, etc.


Devenir bilingue grâce à la VO !


Quoi de mieux que de regarder un film ou une série en langue originale, pour se familiariser avec l’accent, les expressions idiomatiques, les traits d’humour… ?

La VO permet de découvrir selon les acteurs et actrices, une grande diversité d’accents.
Rien que côté anglophone, on peut distinguer l’accent anglais, écossais, américain, australien, néozélandais, indien, afrikaners etc.

Et ainsi être en capacité de multiplier vos facultés de compréhension quelle que soit l’origine de votre interlocuteur-rice.

Lors d’un voyage humanitaire en Afrique, j’ai fait la connaissance d’un couple de danois, qui maîtrisait la langue anglaise bien mieux que moi !
Et que n’importe quel français de notre groupe d’ailleurs : notre mauvaise réputation à ce sujet n’est plus à faire !

Toujours est-il qu’ils m’ont expliqué que chez eux, tout le monde devient bilingue grâce au cinéma : leur programme TV est submergé de productions hollywoodiennes !

Et en effet quand on y pense, le nombre d’oeuvres cinématographiques anglophones est colossal : il « suffit » donc d’opter pour la VO pour devenir bilingue en anglais ! 😉

Si vous recherchez une plateforme légale proposant, en qualité Full HD, des films en langues originales avec l’option sous-titrage, il y a actuellement :

Petite astuce sur TED.com:
Pour accéder à la VO souhaitée (disponible dans nombre de langues) : cliquez sur l’onglet du menu « WATCH » puis sur « TED Talks« , puis faites votre choix dans le menu déroulant « Languages« .
Pour chacune des interventions, vous pouvez choisir d’afficher le sous-titrage, ainsi que la retranscription complète.

Ces différents sites offrent par ailleurs la possibilité d’acheter le film en accès illimité, afin de pouvoir le revoir autant de fois que nécessaire.

(Cliquez ici pour 10 films pour apprendre l’anglais !)

Honnêtement, essayez la VO : vous verrez, c’est l’adopter !

Surtout pour des séries à caractère humoristique
Les blagues originales, sont en réalité bien plus drôles je trouve, que dans les versions traduites…
Je vous invite d’ailleurs, à revisiter ainsi la célébrissime série « Friends », vous ne serez pas déçu-e à mon avis !

Par ailleurs, le doublage déforme toujours plus ou moins le propos, et l’intention de départ de l’acteur-rice.
De plus, il peut vous induire en erreur, en associant telle prononciation, à de mauvaises expressions faciales et mouvements labiaux…

A contrario, la VO vous permet un accordage entre le visuel et l’aspect « orthophonique », l’articulation, les micro expressions etc.

(Cliquez ici pour lire un article sur le pire doublage de l’Histoire !)


Pourquoi apprendre une langue à l’écran ?


Apprendre une langue étrangère devant l’écran, est excellent pour améliorer votre capacité d’écoute et de communication orale.

En effet, on s’habitue au rythme de la langue, notamment le fameux « accent tonique » anglais par exemple.

De plus, on apprend évidemment nombres de nouveaux mots (oui, même les « gros » en effet !) qui ne nous ont pas été enseignés dans le cursus scolaire
Mais qui rendent pourtant la communication bien plus naturelle et fluide.

D’autre part, le média cinéma peut être un excellent moyen de vous immerger dans l’univers culturel de la langue dont vous souhaitez acquérir la maîtrise.

Vous découvrez à l’écran tel us et coutume, tel paysage, telle architecture etc.
Cela pourrait peut-être également vous aider à choisir votre prochaine destination touristique, quel lieu serait le plus motivant et attrayant pour vous pour aller faire un voyage linguistique…

Par ailleurs, le fait que vos sens et émotions, parfois fortes, sont sollicitées, vous permet de favoriser d’autant plus facilement l’apprentissage...
Tout ce qui passe par le corporel, le ressenti, est d’autant mieux retenu, ancré.

Vous devriez donc réussir d’autant plus à retenir des répliques cultes si elles vous ont particulièrement ému-e, ou rendu-e hilare !

Comme par exemple :

You clearly don’t know who you are talking to (…)
I am NOT in danger, Skyler…
I AM THE DANGER !


Walter to his wife, Breaking Bad


You can’t just give up Ross !
Is that what a dinosaur would do ?


Joey to Ross, Friends

(Cliquez ici pour trouver vos citations cultes)

En optant pour les films ou séries de styles différents, en VO, vous aurez l’occasion d’entendre le même mot prononcé dans différents contextes, par différents personnages...

Cela vous permettra d’en maitriser les différentes significations et de les utiliser à bon escient.


Votre télécommande : baguette magique du bilinguisme !

À l’écran, vous verrez des natifs s’exprimer dans leur vie quotidienne, leur vie professionnelle, vous assistez à des dialogues réels, en direct.

Cependant le fait pour vous d’être spectateur-rice, vous permet de prendre du recul… De ne pas vous sentir dépassé-e, comme vous pourriez l’être, dans une situation in vivo de discussions animées

Discussion ou débat au cours desquels vous pourriez alors vous sentir noyé-e, ne sachant plus qui écouter et à qui vous adresser !
Le fil de la conversation devenant une pelote impossible à démêler !


Or, devant l’écran, grâce à la télécommande, tout devient plus simple. Vous pouvez y aller à votre rythme.
Prendre le temps, d’écouter, réécouter, revenir en arrière et donc comprendre.

Ainsi, vous pouvez très facilement, lors d’une scène de conversation à bâtons rompus que vous vous repassez en boucle, vous focaliser uniquement sur l’un ou l’autre des personnages.

Vous pourrez même vous repasser l’extrait en VOST puis en VF si besoin etc.

Vous pouvez également, si cela est possible sur le lecteur que vous utilisez, ralentir le rythme du film (ou à l’inverse l’accélérer pour vous améliorer si vous êtes avancé-e)
Si par exemple vous suivez un film avec des termes très techniques, ou un thriller avec milles intrigues imbriquées !

Vous pouvez mettre la vidéo en pause, et chercher la traduction de tel mot qui vous est encore inconnu…
Cependant la plupart du temps, à force de répétition, étant donné que vous avez accès au contexte, vous trouverez la définition assez intuitivement

Ne vous précipitez pas à chaque fois sur le dictionnaire ! Faîtes vous confiance. 🙂


Mon prof d’anglais s’appelle Netflix !

Honnêtement, si on était aussi assidu-e pour réviser nos fiches de vocabulaire, que pour suivre la dernière série Netflix, on serait bilingues depuis bien longtemps pas vrai ?!

Il n’est plus à prouver que l’apprentissage est facilité lorsque la notion de plaisir y est associée.
En utilisant le film de cette façon, l’idée ici est évidemment de joindre l’utile à l’agréable

Voire même d’associer ces temps d’écran à une sorte de « récompense » pour l’atteinte d’autres objectifs que vous vous seriez fixé-e par ailleurs…

Tel le « moment plaisir/détente » à planifier en cas de victoires qui est conseillé dans le domaine de la productivité.

Cette joyeuse perspective peut vous permettre de motiver votre cerveau reptilien à passer à l’action sans procrastiner !

Vous ferez d’1 pierre 3 coups : vous détendre, vous « récompenser » et progresser en langue étrangère ! 😉

L’idéal pour démarrer peut être de revoir les films préférés, vos Feel Good Movies, que vous connaissez quasiment par coeur, en version originale.

Dans tous les cas, cette façon d’apprendre une langue étrangère, favorisera l’ancrage de cette habitude, et votre motivation, n’en sera que fortifiée. Et par là même, votre mémorisation et vos progrès.


« Serial pratique » !

On ne sait que trop bien, que dans l’apprentissage d’une langue, la régularité et la répétition sont les maîtres mots !

Quoiqu’il en soit allez-y à votre rythme, l’idée n’est pas de vous décourager. Mais de poursuivre votre chemin linguistique pas après pas : et les petits pas quotidiens sont préférables aux pas de géants bimensuels !

Un autre avantage clé réside dans le format-même de la série : vous pouvez facilement caler dans votre planning 25 mn d’épisode et le « ritualiser ». Sinon, vous le savez, si vous ne le planifiez pas : vous vous motivez pour pratiquer 30mn lundi, mais vous finissez par 5mn bâclées le vendredi !

Là, vous savez que, concernant votre objectif d’apprentissage d’une langue, vous y consacrez toujours la même durée (épisode de 25 mn, ou long-métrage 1H45 environ).
Cela vous incite également à tenir justement la durée de l’épisode (ou du film) : il est rare qu’on n’ait pas envie de connaître l’issue de l’intrigue etc.

Vous n’avez donc même plus à vous « forcer », cela se fait au fil du temps naturellement !
Ça s’inscrit peu à peu dans votre quotidien, telle une saine habitude qui, par ailleurs, vous procure détente et fierté.

Pour le coup, être fan de telle ou telle série peut être une source supplémentaire de motivation et gage de réussite !

Netflix peut dès lors devenir votre allié !
Vous n’aurez plus à redouter, ni à combattre, ses pratiques « marketing » consistant à passer automatiquement à la suite en zappant le générique !

Pareillement, avec le format série (ou même si vous coupez en deux le visionnage d’un film) étant donné que vous aurez envie de connaître la suite de l’histoire, vous maintiendrez naturellement une pratique régulière et durable !


A chaque niveau de langue son scénario ! !


Quelque soit votre niveau actuel, vous pourrez toujours progresser étant donné qu’il existe moult styles de supports en matière de cinéma…
En effet : du dessin animé pour les débutant-e-s, aux documentaires scientifiques, politico-historiques pour les plus aguerri-e-s; il y en a pour tous les goûts !


Sur le site devenirbilingue.com :  vous sont indiqués des films en anglais classés par niveaux de difficulté.

Pour débuter :

  • la trilogie Back To The Future,
  • The Secret Life of Walter Mitty,
  • The Simpsons Movie,
  • The Seven Year Itch,
  • New York I Love You,
  • The Great Gatsby,
  • la saga Bourne…

Si vous avez un niveau intermédiaire :

  • La saga James Bond,
  • la saga Indiana Jones,
  • Fight Club,
  • Goodfellas,

Pour aller plus loin :

  • Some Like It Hot (avec la célébrissime Marilyn Monroe),
  • Pulp Fiction,
  • The Social Network,
  • Trilogie Ocean’s,
  • Inception,
  • Good Will Hunting


Commencez par regarder des films en version française sous-titrée dans la langue que vous souhaitez apprendre.
Normalement l’effort de lire les sous-titres ne devrait pas être trop important, votre regard étant naturellement attiré sur le texte.

Peu à peu, passez à la VO toujours sous-titrée mais sous-titrée dans la langue originale.
Cela sera utile pour vous permettre de progresser également à l’écrit ; puisque vous devrez vous entrainer à lire en langue originale.

Ensuite, je vous suggère les dessins animés parce que les dialogues y sont plus lents, et le vocabulaire plus accessible, plus basique.
De plus, vous pouvez vous appuyer davantage sur les images lorsque vous passez à la version originale sans sous-titres.

Pensez aussi aux court-métrages, pour les plus pressés d’entre vous !
Ou pour ceux et celles qui ont des capacités d’attention restreinte, ce peut être un bon compromis !
(Et si vous vous reconnaissez dans cette description, merci à vous de m’avoir lue jusqu’ici !)

Vous êtes d’accord de tenter l’expérience VO ?
Vous êtes déjà un-e inconditionnel-le de la VO non sous-titrée ?
Faîtes le moi savoir en commentaire !



Cet article s’inscrit dans le défi “Objectif Mars

Je compte sur votre soutien durant ce défi 😉
Hâte de lire vos retours !

Et…

demain cher-e-s spect’ACTEURS et spect’ACTRICES !



Si vous avez aimé cet article, sentez-vous libre de le partager ! :)
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •